Carte Adherent Recto

Carte Adherent Recto
Carte Membre Honneur Exterieur
Carte Membre Honneur Interieur

Que Savoir

Écrit par Super User le . Publié dans Uncategorised Fr

Le Pourquoi du Projet.

Le Promoteur du Projet a été victime d’une chute accidentelle au mois de Février 2008 à son domicile sis à Douala au Cameroun.

Depuis cette époque, il traîne au quotidien avec lui un handicap paraplégique qui lui impose le fauteuil roulant au quotidien, ainsi que et toutes les autres formes de souffrances physiques liées à ce type de handicap d’une part ; et d’autre part, des peines morales liées à différentes attitudes et comportements au plan social de ses semblables dits normaux, sans omettre les manquements observés au niveau de certaines dispositions sociales notamment : l’absence de certaines infrastructures pouvant alléger les difficultés des personnes évoluant avec un handicap en société, afin qu’elles puissent évoluer comme toutes les autres avec des contraintes réduites au maximum.

C’est la raison pour laquelle il a pensé pendant de longues années à un cadre associatif qui pourrait avoir un impact social en termes d’idées précédant l’action, tout le contraire de ce qui se fait sur le terrain avec les nombreux relais associatifs déjà existants et qui évoluent avec comme préalables les initiatives de solidarités avant tout (remises de dons, etc.)

HANDI CHALLENGE FOR AFRICA se veut un élément qui s’ajoute à ce puzzle, mais qui agit différemment par la réflexion avant l’action. C’est une initiative qui se veut essentiellement jeune, citoyenne et dynamique. Il entend contribuer à :

1.             La sensibilisation des masses sur la question du handicap social à travers l’organisation fréquente de conférences-débats, d’ateliers et autres ; ainsi que l’exploitation à bon escient des technologies nouvelles de l’information (N.T.I.C) pour mieux atteindre les principales cibles visées par l’initiative que sont les personnes en situation de handicap visible avant tout et sans discriminations aucunes ;

2.             l’éducation à la citoyenneté responsable également face au phénomène social du handicap ;

3.             et surtout à l’éveil des consciences des personnes atteintes d’un handicap sur les possibilités et  opportunités qui demeurent les leur pour se créer encore et aussi une voie de survie dans la société.

Le secteur visé est principalement un domaine social à très grande portée humaine. Les statistiques récentes estiment par exemple au Cameroun à une population de plusieurs milliers de personnes vivant avec un handicap. Une indication importante pour le projet qui le rassure dans le choix pris de s’impliquer dans une action dédiée à la promotion d’activités génératrices d’éveils de consciences, au profit de diverses initiatives bénéficiant directement ou indirectement au handicap social, tout en s’intégrant dans un mouvement d’ensemble entrepreneurial à travers la consolidation et la pérennisation de cette idée dans une mouvance solidaire et humaine.

 

Objectifs Globaux.

1.             Contribuer à la réalisation sociale du projet envisagé.

2.             Répondre d’une manière spécifique aux besoins du handicap en société, notamment à travers :

a)             la mise en disponibilité d’un numéro vert pour les communications nécessaires et urgentes au profit des personnes ou des proches parents en état de handicap visible en milieux urbains ;

b)             la mise en réseau de potentiels chercheurs d’emploi porteurs d’un handicap à travers un site internet créé pour l’association (http://www.hcfafrica.org/) ;

c)             la possibilité de formation ou de recyclage, par le biais d’activités liées à la vulgarisation des nouvelles technologies de l’information en milieu de personnes vivant avec le handicap ; la propension des métiers culturels comme : l’art, l’écriture, la poterie, etc.

d)            la sensibilisation des personnes porteuses de handicap à travers l’édition d’un magazine du handicap en Afrique : AS YOU. Celui-ci pourrait aider à atteindre facilement les cibles principalement visées, en vue de la multiplication des démarches relatives au respect des dispositions légales en vigueur, au bénéfice direct de la couche humaine des personnes en situation de handicap visible en société, et particulièrement en ce qui concerne :

-                 l’accès aux infrastructures immobilières, publiques comme privées ;

-       l’effectivité de la prise en charge totale ou partielle des cas de maladies des personnes en situation de handicap au sein des institutions spécialisées et  des formations sanitaires publiques ou privées en ce qui concerne par exemple :

ü  la réadaptation médicale post-accidentelle ;

ü  la rééducation fonctionnelle ;

ü  les consultations ; examens de laboratoire, de radiographie ou d’imagerie médicale ;

ü  les hospitalisations ; les évacuations sanitaires, ainsi que l’achat de certains médicaments ; etc.;

e) la réalisation d’initiatives urbaines d’accessibilité et de facilités sur les voies routières, comme notamment : les délimitations physiques des passages cloutés réservés aux personnes en état de handicap visible en société ; les espaces d’arrêt pour véhicules de personnes en état de handicap ; etc.;

f) l’organisation à la fin de l’année 2017 à Yaoundé au Cameroun, du tout premier SALON INTERNATIONAL DU HANDICAP EN AFRIQUE (S.I.H.A), du Lundi 27 Novembre au Dimanche 03 Décembre 2017.

Il permettra dans sa contribution à la recherche de solutions idoines aux questionnements sur le handicap social, d’aider davantage à la mise en exergue des potentialités intrinsèques, voire extrinsèques des personnes porteuses d’un handicap visible en société ;

g)  l’implantationdesdouchesurbainespourpersonnesévoluantaveclehandicap;

h)  et si possible dans les années à venir, la construction des camps d’accueil de personnes en situation de handicap social, éprouvant de réelles difficultés d’insertion en société à travers un accès à un toit digne et sécurisant.