Carte Adherent Recto

Carte Adherent Recto
Carte Membre Honneur Exterieur
Carte Membre Honneur Interieur

Nous Le Pouvons Ensemble

Écrit par Super User le . Publié dans Frontage Fr

NOUS LE POUVONS ENSEMBLE,

ET NOUS LE FERONS ENSEMBLE

Réfléchir, Informer, Sensibiliser, et Encourager, avant de Passer à l’action !

 

Il aura fallu du temps avant d’admettre que les attentes du développement durable pouvaient bel et bien intégrer également tout ce qui a un rapport avec la question du handicap en société. Et comment cela peut se comprendre aisément pour enlever des consciences que le développement durable ne rime pas seulement avec le domaine environnemental ?

Essentiellement fondé en société sur tout ce qui porte sur les personnes évoluant avec une mobilité réduite visible, le handicap est victime de l’emballement des conceptions parfois erronées. Il est également au carrefour de la préoccupation fondamentale des diverses institutions dont le principal objectif demeure de savoir contribuer durablement à un développement humain d’ensemble, en maintenant l’homme au cœur des problématiques de développement durable.

Comment donc permettre au facteur de développement durable de générer une équité sociale qui serait définitivement le socle de conditions de vie justes pour toutes et tous ; celle-là qui œuvrerait utilement pour aider à lutter efficacement contre la pauvreté, l’exclusion de certaines masses humaines empêchant leur épanouissement social, la discrimination ainsi que le non-respect des diversités sociologiques ?

Si donc la santé, l’éducation, l’emploi, l’alimentation, l’accès au logement, etc., font parties des thématiques sociales traitées dans le cadre du développement durable, pourquoi donc ne pas croire que le handicap qui induit une bonne frange de la population sociale ne devrait être intégré pour l’impliquer comme une des thématiques incontournables sur laquelle il faut également s’épancher pour en trouver des solutions adéquates et convenables sur la durée !

Pourquoi vraiment ne pas se pencher sur la réflexion sérieuse devançant l’action tout azimuts afin de permettre au handicap social d’accéder de manière digne aux besoins fondamentaux élémentaires comme :

-                 aller à l’école sans craintes de se voir discriminer ;

-                 se soigner sans obstacles ;

-                 avoir un logement décent sans frustrations ;

-                 se mouvoir sans contraintes ;

-                 travailler sans abus des droits à cause d’un handicap ; etc.

Si nous partons du fait que l’équité sociale est l’enjeu fondamental d’un développement durable où l’aspect humain viendrait s’attacher aux capacités individuelles accompagnées d’appuis sociaux pour motiver l’épanouissement de tous et de chacun en société, nous pouvons à partir de ce moment être d’accord sur le fait que la notion de bien-être en société devrait être réfléchie bien au-delà du confort évalué en termes de capacités de vie meilleure des uns, vis-à-vis des frustrations des autres.

De plus en plus au cours des dernières années et plus que jamais à ce jour, la problématique sur le handicap social exige des réflexions profondes au fur et à mesure que le progrès social avance. La pression démographique d’un nouveau monde en quête de confort ne fait qu’accélérer la donne en imposant qu’on s’attarde également sur tout ce qui a trait aux personnes évoluant avec un handicap en société.

Comme pour la femme et la famille, il y a lieu de se demander comment améliorer les conditions des personnes en situation de handicap en intégrant le facteur du développement durable ; celui-là qui peut drainer des raisons de croire en un avenir où les personnes dites valides ne seraient plus considérées comme un package à part, qui bénéficieraient des droits dont ne peuvent également jouir les personnes réduites de leurs mobilités et vivant malheureusement au sein des sociétés parfois insensibles à tout ce qui ne contribue comme externalités négatives à soutenir un sentiment d’exclusion augmentant le fait de sentir un membre entièrement à part dans un système humain.

Disons le tout net : il n’y aura pas de développement social durable sans tenir compte de l’ensemble des membres de la société dont fait partie heureusement encore les personnes en situation de handicap. Il s’agit aujourd’hui d’intégrer cette couche sociale considérable comme un véritable maillon de la chaîne. Il s’agit pour le dire en peu de mots, de faire de la personne en situation de handicap, non plus celle-là dont le regard qu’on a sur elle ne nous rapporte que la pitié et la dépendance ; mais plutôt une volonté de générer en encourageant en elles, l’esprit d’initiative pour contribuer tout aussi au développement de la société où elles évoluent.

D’où l’urgence d’engager de véritables réflexions en termes de stratégies durables précédant les actions sur le terrain, à travers des initiatives volontaristes où l’esprit de solidarité, de fraternité, d’amitié et d’humanité peut aider à amener les uns et les autres à comprendre l’importance et l’urgence de prendre définitivement le dessus sur le sens de l’égoïsme, du non-partage, de l’insensibilité et de l’irréflexion générant l’inaction.

Tout ce qui ne peut que permettre de créer des voies sereines où le savoir, l’information utile, et les possibilités d’initiatives bien pensées au préalable contribueront efficacement à lutter contre les idées préconçues vis-à-vis du handicap en milieu urbain comme rural, avant de passer à l’action durable.

Voilà ce qui peut expliquer les motivations et croyances de notre élan de cœur et de solidarité à travers le mouvement associatif HANDI CHALLENGE FOR AFRICA. Car pourquoi ne pas croire en un monde meilleur où les personnes en situation de handicap évolueraient aussi avec le sens de se trouver dans de milieux où leurs conditions de vie meilleure sont également un préalable social pour moins de discriminations et plus d’équité, et surtout au profit de leur implication manifeste dans le développement durable de leurs sociétés !

Cela est possible et reste d’actualité parce qu’agir ensemble en faveur de cette alternative, c’est entamer ensemble la construction de lendemains meilleurs pour plus de visibilités aussi en faveur du handicap social dans un contexte de développement durable.

 

Nous le pouvons ensemble, et nous le ferons ensemble parce qu’ensemble, nous en sommes tous concernés, valides ou non ! 

 

Bachirou M. NDAM

Président.